L’amour que j’éprouvais se confondait avec celui que j’inspirais. Mauriac François

L’amour que j’éprouvais se confondait avec celui que j’inspirais.
Le Noeud de vipères (1932)
Citations de François Mauriac
François Mauriac

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.