L’amour du drapeau, de la patrie, c’est ce petit soldat perdu dans les rangs, qui traîne un pied, et Renard Jules

L’amour du drapeau, de la patrie, c’est ce petit soldat perdu dans les rangs, qui traîne un pied, et dont la figure reluit de cambouis, se croit regardé comme s’il était colonel à cheval.
Journal, 7 mai 1894
Citations de Jules Renard
Jules Renard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.