L’amour, c’est le goût de la prostitution. Il n’est même pas de plaisir noble qui ne puisse être ram Baudelaire Charles

Ajouter un commentaire

L’ amour, c’ est le goût de la prostitution. Il n’ est même pas de plaisir noble qui ne puisse être ramené à la prostitution. Dans un spectacle, dans un bal, chacun jouit de tous.
Journaux intimes (1887), Fusées
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Laisser une réponse