L’altérité de mon prochain me comprend et m’accueille à condition que mon propos ait subi dans son v Schneider Pierre

L’altérité de mon prochain me comprend et m’accueille à condition que mon propos ait subi dans son voyage vers lui, une altération telle qu’il ne soit déjà plus tout à fait le mien, déjà plus qu’un peu le sien.
Traversées
Citations de Pierre Schneider
Pierre Schneider