Je vous avertis, ma chère enfant, de la part de Mme de La Fayette et de toute la nombreuse troupe de Sévigné Marie de Rabutin-Chantal, marquise de

Ajouter un commentaire

Je vous avertis, ma chère enfant, de la part de Mme de La Fayette et de toute la nombreuse troupe des vaporeux, que les vapeurs d’ épuisement sont les plus dangereuses et les plus difficiles à guérir.
Lettres (1646-1696), à Mme de Grignan, 6 avril 1689
Citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné
Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné

Laisser une réponse