Je vois de ma fenêtre au centre de ma vue un homme qui pioche son champ. Il avance pas à pas dans sa Valéry Paul

1 Commentaire

Je vois de ma fenêtre au centre de ma vue un homme qui pioche son champ. Il avance pas à pas dans sa tâche, courbé, planté par ses deux jambes en terre.
Mélange (1939)
Citations de Paul Valéry
Paul Valéry

Une réponse à “Je vois de ma fenêtre au centre de ma vue un homme qui pioche son champ. Il avance pas à pas dans sa Valéry Paul”

  1. dicocitations

    « Sincèrement, l'idée t'effleure-t-elle parfois de sauter par la fenêtre ?
    – Oh oui.
    – Souvent ?
    – Parfois.
    – Et qu'est-ce qui t'arrête ?
    – Ce n'est pas que j'aie envie de mourir, c'est que j'ai envie de vivre – de vivre mieux. J'ai envie que la vie soit meilleure, et du même coup je me rends compte que je ferais mieux d'y rester un peu plus longtemps. »

    Tromperie, Philip Roth

    Répondre

Laisser une réponse