Je te le redis de vivement prendre la porte. Ou je vas te botter les fesses, François! Chevallier Gabriel

Je te le redis de vivement prendre la porte. Ou je vas te botter les fesses, François!
Clochemerle (1934)
Citations de Gabriel Chevallier
Gabriel Chevallier

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.