Je t’aime et te salue, ô vierge magnanime! – Quand l’orage ébranla le monde paternel, – Tu suivis da Leconte de Lisle Charles Marie René

Je t’aime et te salue, ô vierge magnanime! – Quand l’orage ébranla le monde paternel, – Tu suivis dans l’exil cet Oedipe sublime, – Et tu l’enveloppas d’un amour éternel.
Poèmes antiques (1852), Hypatie
Citations de Charles Marie René Leconte de Lisle
Charles Marie René Leconte de Lisle