Je t’ai prise contre ma poitrine comme une colombe qu’une petite fille étouffe sans le savoir. Je t’ Apollinaire Guillaume

Ajouter un commentaire

Je t’ ai prise contre ma poitrine comme une colombe qu’ une petite fille étouffe sans le savoir. Je t’ ai prise avec toute ta beauté ta beauté plus riche que tous les placers de la Californie ne le furent au temps de la fièvre de l’ or.
L’amour, le dédain et l’espérance
Citations de Guillaume Apollinaire
Guillaume Apollinaire

Laisser une réponse