Je suis persuadé que s’il ne restait que deux hommes au monde, le plus fort n’hésiterait pas une min Schopenhauer Arthur

Je suis persuadé que s’il ne restait que deux hommes au monde, le plus fort n’hésiterait pas une minute, à défaut de suif pour frotter ses bottes, à tuer son unique compagnon afin d’en prendre la graisse.
Citations de Arthur Schopenhauer
Arthur Schopenhauer