Je suis le captif des mille êtres que j’aime. Sully Prudhomme René François Armand Prudhomme, dit

1 Commentaire

Je suis le captif des mille êtres que j’ aime.
Stances et poèmes (1865)
Citations de René François Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme
René François Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme

Une réponse à “Je suis le captif des mille êtres que j’aime. Sully Prudhomme René François Armand Prudhomme, dit”

  1. dicocitations

    Hélas ! vais-je à présent me plaindre dans ces stances,
    Et voir, près de Charon,
    La mort, indifférente à telles circonstances,
    Qui la décideront.

    Elle vit. Elle attend. Ce n'est pas dans son rôle,
    De choisir notre port.
    Ce détail est pour elle un simple coup d'épaule
    Que lui donne le sort.

    Rien ne sert de prier cette vieille statue,
    De savoir ses desseins ;
    Car ce n'est pas la mort elle-même qui tue,
    Elle a ses assassins.

    Jean COCTEAU, Plain-chant

    Répondre

Laisser une réponse