Je savais que le bien comme le mal est affaire de routine, que le temporaire se prolonge, que l’exté Yourcenar Marguerite

Ajouter un commentaire

Je savais que le bien comme le mal est affaire de routine, que le temporaire se prolonge, que l’ extérieur s’ infiltre au-dedans, et que le masque, à la longue, devient visage.
Mémoires d’Hadrien (1951)
Citations de Marguerite Yourcenar
Marguerite Yourcenar

Laisser une réponse