Je respire l’odeur humaine, aggravée de fleur morte et de pétrole, qui offense le jardin. Colette Sidonie Gabrielle

Je respire l’odeur humaine, aggravée de fleur morte et de pétrole, qui offense le jardin.
La Maison de Claudine (1922)
Citations de Sidonie Gabrielle Colette
Sidonie Gabrielle Colette

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.