Je préfère à vos eaux un trait de malvoisie, – Je mets pour me chauffer tous vos lauriers au feu, – Colletet Guillaume

Ajouter un commentaire

Je préfère à vos eaux un trait de malvoisie, – Je mets pour me chauffer tous vos lauriers au feu, – Et me torche le cul de votre poésie.
Adieu aux muses
Citations de Guillaume Colletet
Guillaume Colletet

Laisser une réponse