Je ne sais rien de moins intéressant qu’un homme qui se mire et qui s’adonise. Sainte-Beuve Charles-Augustin

Je ne sais rien de moins intéressant qu’un homme qui se mire et qui s’adonise.
Causeries du lundi (1851-1881)
Citations de Charles-Augustin Sainte-Beuve
Charles-Augustin Sainte-Beuve

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.