Je ne puis voir la mer sans rêver de voyages. – Le soir se fait, un soir ami du paysage, – Où Verhaeren Emile

Ajouter un commentaire

Je ne puis voir la mer sans rêver de voyages.
Le soir se fait, un soir ami du paysage,
Où les bateaux, sur le sable du port,
En attendant le flux prochain, dorment encor.
Les Forces tumultueuses (1902)
Citations de Emile Verhaeren
Emile Verhaeren

Laisser une réponse