Je ne dis pas cela; mais je lui disois, moi, qu’un froid écrit assomme, qu’il ne faut que ce foible Molière Jean-Baptiste Poquelin, dit

Je ne dis pas cela; mais je lui disois, moi, qu’un froid écrit assomme, qu’il ne faut que ce foible à décrier un homme, et qu’eût-on, d’autre part, cent belles qualités, on regarde les gens par leurs méchants côtés.
Le Misanthrope (1666), I, 2, Alceste
Citations de Molière
Molière

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.