Je ne défendrai point la veuve et je n’attaquerai point l’orphelin. Plus de toge, plus de stage. Voi Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Je ne défendrai point la veuve et je n’ attaquerai point l’ orphelin. Plus de toge, plus de stage. Voilà ma radiation obtenue.
Les Misérables (1862), III
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse