Je n’aime pas les mots qu’on jette à la figure qui sont si violents alors que la France a besoin d’a Sarkozy Nicolas de Nagy-Bocsa

Ajouter un commentaire

Je n’ aime pas les mots qu’ on jette à la figure qui sont si violents alors que la France a besoin d’ apaisement et de rassemblement.
Discours du 13 mars 2007.
Citations de Nicolas de Nagy-Bocsa Sarkozy
Nicolas de Nagy-Bocsa Sarkozy

Laisser une réponse