Je n’aimais qu’elle au monde, et vivre un jour sans elle – Me semblait un destin plus affreux que l Musset Alfred de

Je n’aimais qu’elle au monde, et vivre un jour sans elle
Me semblait un destin plus affreux que la mort.
Poésies nouvelles (1836-1852), La Nuit d’octobre
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.