Je me sens le coeur tressaillir, – Quand je vois deux amants s’aimer avec tendresse. – On ne m Marmontel Jean-François

1 Commentaire

Je me sens le coeur tressaillir,
Quand je vois deux amants s’ aimer avec tendresse.
On ne médit de la jeunesse,
Que par le chagrin de vieillir.
La Fausse magie (1775)
Citations de Jean-François Marmontel
Jean-François Marmontel

Une réponse à “Je me sens le coeur tressaillir, – Quand je vois deux amants s’aimer avec tendresse. – On ne m Marmontel Jean-François”

  1. dicocitations

    la vie, c'est pas des lendemains qui chantent, des couchers de soleil magiques et des conneries comme ça. C'est un boulot. L'homme ou la femme que vous aimez est rarement à la hauteur de votre amour. Parce que personne ne peut être à la hauteur de sentiments aussi forts, et au fond, peut-être que personne ne mérite de supporter un tel fardeau non plus. On vous laisse tomber. Vous êtes déçu, vous êtes trahi, vous passez un nombre incroyable de journées nulles. Vous perdez plus souvent que vous ne gagnez. Vous haïssez l'autre autant que vous l'aimez. Mais, merde, vous retroussez vos manches et vous vous mettez au boulot – dans tous les domaines -, parce que c'est ça, vieillir.

    Mystic River, Dennis Lehane
    ( p.389-390, Rivages/noir )

    Répondre

Laisser une réponse