Je lui disais, il y a quelque temps, entre autres douceurs, que les fruits qu’on recueillait de son Roland Manon, dite Madame

Je lui disais, il y a quelque temps, entre autres douceurs, que les fruits qu’on recueillait de son amitié avaient un suc piquant et acre, qui pouvait aiguiser certains goûts, mais qui rebutait le plus grand nombre.
Lettre, à Sophie Cannet, 8 mai 1772
Citations de Manon, dite Madame Roland
Manon, dite Madame Roland

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.