Je laissai ainsi bifurquer mon premier amour, comme plus tard je laissai bifurquer ma politique, de Renan Joseph Ernest

Ajouter un commentaire

Je laissai ainsi bifurquer mon premier amour, comme plus tard je laissai bifurquer ma politique, de la façon la plus maladroite.
Souvenirs d’enfance et de jeunesse (1883), II, Prière sur l’Acropole
Citations de Joseph Ernest Renan
Joseph Ernest Renan

Laisser une réponse