Je doute qu’il arrive jamais à cette simplification, cette «puissante érosion des contours» dont par Gide André

Je doute qu’il arrive jamais à cette simplification, cette «puissante érosion des contours» dont parle Nietzsche, et sans laquelle il n’y a pas de parfaite oeuvre d’art.
Journal 1889-1939, 9 janvier 1908
Citations de André Gide
André Gide

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.