Je disnerois sans nappe; mais à l’alemande, sans serviette blanche, très-incommodéement: je les soui Montaigne Michel Eyquem de

Je disnerois sans nappe; mais à l’ alemande, sans serviette blanche, très-incommodéement: je les souille plus qu’ eux et les Italiens ne font; et m’ ayde peu de cuillier et de fourchette.
Essais, III, 13, De l’expérience
Citations de Michel Eyquem de Montaigne
Michel Eyquem de Montaigne

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.