Je croyais que la route passait par l’homme, et que de là devait déboucher le destin. Neruda Pablo

Je croyais que la route passait par l’homme, et que de là devait déboucher le destin.
Canto General, IV, XXXIX, Castro Alves del Brasil
Citations de Pablo Neruda
Pablo Neruda

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.