Je crois qu’il est un point de l’amour, unique, et que l’âme plus tard, ah ! cherche en vain à dépas Gide André

Ajouter un commentaire

Je crois qu’il est un point de l’amour, unique, et que l’âme plus tard, ah ! cherche en vain à dépasser ; que l’effort qu’elle fait pour ressusciter son bonheur, l’use ; que rien n’empêche le bonheur comme le souvenir du bonheur.
L’Immoraliste (1902)
Citations de André Gide
André Gide

Laisser une réponse