Jamais rien trouvé de plus humainement chaud que les seins de Julie. Pennac Daniel

Ajouter un commentaire

Jamais rien trouvé de plus humainement chaud que les seins de Julie.
La petite marchande de prose (1989)
Citations de Daniel Pennac
Daniel Pennac

Laisser une réponse