Jamais je n’ai cessé de t’espérer. Avant de m’endormir, chaque soir, je pensais: s’il revient cette Gide André

Jamais je n’ai cessé de t’espérer. Avant de m’endormir, chaque soir, je pensais: s’il revient cette nuit, saura-t-il bien ouvrir la porte ?
Le Retour de l’Enfant prodigue (1907)
Citations de André Gide
André Gide

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.