Jamais homme en place ne fut obligé de donner tant d’audiences aux dames. La plupart venaient lui pa Voltaire François Marie Arouet, dit

Jamais homme en place ne fut obligé de donner tant d’audiences aux dames. La plupart venaient lui parler des affaires qu’elles n’avaient point, pour en avoir une avec lui.
Zadig ou la Destinée (1748), VII. Les disputes et les audiences
Citations de Voltaire
Voltaire

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.