Jamais homme en place ne fut obligé de donner tant d’audiences aux dames. La plupart venaient lui pa Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

Jamais homme en place ne fut obligé de donner tant d’ audiences aux dames. La plupart venaient lui parler des affaires qu’ elles n’ avaient point, pour en avoir une avec lui.
Zadig ou la Destinée (1748), VII. Les disputes et les audiences
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse