J’oublie tout, donc je suis. Sternberg Jacques