J’avais pris la diligence de Beaucaire, une bonne vieille patache qui n’a pas grand chemin à faire a Daudet Alphonse

J’avais pris la diligence de Beaucaire, une bonne vieille patache qui n’a pas grand chemin à faire avant d’être rendue chez elle, mais qui flâne tout le long de la route, pour avoir l’air, le soir, d’arriver de très loin.
Lettres de mon moulin (1866), La diligence de Beaucaire
Citations de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.