J’avais fini par vivre sans même m’apercevoir de sa présence; car nos plus grandes craintes, comme n Proust Marcel

J’avais fini par vivre sans même m’apercevoir de sa présence; car nos plus grandes craintes, comme nos plus grandes espérances ne sont pas au-dessus de nos forces, et nous pouvons finir par dominer les unes et réaliser les autres.
A la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé (1927)
Citations de Marcel Proust
Marcel Proust

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.