J’appelle vices des maladies de l’âme, qui ne sont point si aisées à connaître que les maladies du c Descartes René

J’appelle vices des maladies de l’âme, qui ne sont point si aisées à connaître que les maladies du corps, parce que nous faisons assez souvent l’expérience d’une parfaite santé du corps, mais jamais de l’esprit.
Cogitationes privatae
Citations de René Descartes
René Descartes