J’appelle vices des maladies de l’âme, qui ne sont point si aisées à connaître que les maladies du c Descartes René

J’appelle vices des maladies de l’âme, qui ne sont point si aisées à connaître que les maladies du corps, parce que nous faisons assez souvent l’expérience d’une parfaite santé du corps, mais jamais de l’esprit.
Cogitationes privatae
Citations de René Descartes
René Descartes

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.