J’aime tellement ma ville natale que je la ruinerais plutôt que de la voir prospérer par un mensonge Ibsen Henrik

J’aime tellement ma ville natale que je la ruinerais plutôt que de la voir prospérer par un mensonge.
Un ennemi du peuple (1882), IV, Le docteur Stockmann
Citations de Henrik Ibsen
Henrik Ibsen

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.