J’ai voulu ce matin te rapporter des roses; – Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes – Desbordes-Valmore Marceline

J’ai voulu ce matin te rapporter des roses; – Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes – Que les noeuds trop serrés n’ont pu les contenir. – … – Ce soir, ma robe encore en est toute embaumée. – Respires-en sur moi l’odorant souvenir.
Poésies posthumes (1860)
Citations de Marceline Desbordes-Valmore
Marceline Desbordes-Valmore

One Response

  1. dicocitations décembre 21, 2010

Reply Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.