J’ai tout à coup l’impression qu’un colibri bat des ailes contre mon genou gauche, puis remonte le l Debats Jeanne-A

Ajouter un commentaire

J’ai tout à coup l’impression qu’un colibri bat des ailes contre mon genou gauche, puis remonte le long de ma cuisse. L’oiseau de Paradis n’est pas farouche, il finit en vol stationnaire contre mes parties sensibles.
Chasseurs de fantasmes (2009)
Citations de Jeanne-A Debats
Jeanne-A Debats

Laisser une réponse