J’ai toujours pensé que Diogène avait subi, dans sa jeunesse, quelque déconvenue amoureuse: on ne s’ Cioran Emil Michel

Ajouter un commentaire

J’ ai toujours pensé que Diogène avait subi, dans sa jeunesse, quelque déconvenue amoureuse: on ne s’ engage pas dans la voie du ricanement sans le concours d’ une maladie vénérienne ou d’ une boniche intraitable.
Syllogismes de l’amertume (1952)
Citations de Emil Michel Cioran
Emil Michel Cioran

Laisser une réponse