J’ai toujours cru qu’on ne pouvait prendre un intérêt si vif à l’Héloïse sans avoir ce sixième sens, Rousseau Jean-Jacques

Ajouter un commentaire

J’ai toujours cru qu’on ne pouvait prendre un intérêt si vif à l’Héloïse sans avoir ce sixième sens, ce sens moral, dont si peu de coeurs sont doués, et sans lequel nul ne saurait entendre le mien.
Les Confessions (édition posthume 1782-1789)
Citations de Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau

Laisser une réponse