J’ai ouï conter qu’on avait fait le procès, dans un temps de famine, à un homme qui avait récité tou Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

J’ ai ouï conter qu’ on avait fait le procès, dans un temps de famine, à un homme qui avait récité tout haut son Pater noster; on le traita de séditieux parce qu’ il prononça un peu haut: Donnez-nous aujourd’ hui notre pain quotidien.
Correspondance, à Madame Necker, 25 septembre 1770
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse