J’admire toujours la fécondité et la flexibilité de votre langue, dans laquelle on peut tout traduir Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

J’ admire toujours la fécondité et la flexibilité de votre langue, dans laquelle on peut tout traduire heureusement.
Lettre à Albergati, 1er novembre 1759
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse