Ilz brocherent leurs chevaux des esperons l’un contre l’autre, les espées aux poings, avec grands cr Amyot Jacques

Ilz brocherent leurs chevaux des esperons l’un contre l’autre, les espées aux poings, avec grands cris.
Eumène, 13
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot