Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers, – Nus et maigres, tremblants, dans ces wagon Ferrat Jean Tenenbaum, dit Jean

Ajouter un commentaire

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers,
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés,
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants,
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent.
Nuit et Brouillard (1963)
Citations de Jean Tenenbaum, dit Jean Ferrat
Jean Tenenbaum, dit Jean Ferrat

Laisser une réponse