Il y aurait une grande mortalité si l’on cessait de vivre lorsqu’on n’a plus rien à dire. Voisenon Claude Henri de Fuzée, abbé de

Il y aurait une grande mortalité si l’on cessait de vivre lorsqu’on n’a plus rien à dire.
Citations de Claude Henri de Fuzée, abbé de Voisenon
Claude Henri de Fuzée, abbé de Voisenon