Il y a fagots et fagots. Molière Jean-Baptiste Poquelin, dit