Il y a au commencement de chaque grand repas deux sortes de regards furtifs: – – celui qu’on lance v Gómez de la Serna Ramón

Il y a au commencement de chaque grand repas deux sortes de regards furtifs: – – celui qu’on lance vers le décolleté de la belle madame; – – celui qu’on lance vers l’étiquette de la bonne bouteille.
Citations de Ramón Gómez de la Serna
Ramón Gómez de la Serna

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.