Il vaut mieux des droits sur les denrées que des impositions. Un cordonnier à qui vous demanderez de Montesquieu Charles de Secondat, baron de

Il vaut mieux des droits sur les denrées que des impositions. Un cordonnier à qui vous demanderez deux écus disputera tant qu’il pourra; et, si vous lui faites payer 25 livres de droits pour un muid de vin, il les payera sans s’en apercevoir, et gaiement.
Mes Pensées, 2011
Citations de Charles de Secondat, baron de Montesquieu
Charles de Secondat, baron de Montesquieu

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.