Il valait mieux se conduire comme un troupeau de brebis que comme un tas de cailloux. Et qui sait? P Barjavel René

Ajouter un commentaire

Il valait mieux se conduire comme un troupeau de brebis que comme un tas de cailloux. Et qui sait? Pourquoi pas? peut-être quelqu’ un, là-haut, entendrait leurs bêlements et interviendrait…
Une rose au paradis (1981)
Citations de René Barjavel
René Barjavel

Laisser une réponse