Il tenait la main d’Antoine familièrement enfermée entre les siennes, qui étaient douces et potelées Martin du Gard Roger

Il tenait la main d’Antoine familièrement enfermée entre les siennes, qui étaient douces et potelées comme des mains de femme.
Les Thibault
Citations de Roger Martin du Gard
Roger Martin du Gard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.