Il était étranglé! Les noirs lui avaient jeté autour du cou ce terrible lazo avec lequel on étrangle Barbey d’Aurevilly Jules Amédée

Il était étranglé! Les noirs lui avaient jeté autour du cou ce terrible lazo avec lequel on étrangle, au Mexique, les tauraux sauvages.
Les Diaboliques (1874), La vengeance d’une femme
Citations de Jules Amédée Barbey d’Aurevilly
Jules Amédée Barbey d’Aurevilly